supermarché

 

Bien le Bonjou Ratousse,


Je suis un gens simple.

Ma femme moins puisque c'est une immigrée qui a réussi mais moi si, alors j'insiste sur le un.
Y'a bien des crétins qui disent TES un
hein!

Ou en étais je ?

Ah oui: des fois malgré mon statut social que le quidam moyen rend vert de jalousie, il m'arrive d'aller au supermarché y quérir quelques emplettes mais c'est surtout qu'on m'y force genre:

- Cariño tou vienne pousser lé caddie avé moi sinon plou de sexe !

Comme il y a des choses avec lesquelles il ne faut pas déconner, je réponds positivement à cette conjuguale et ludique invitation mais ça reste horrible.

Règles:

A- Même si le parking du supermarché est rempli au quart de sa capacité et que tu gares ta voiture loin des autres, quand tu reviens il y a quand même 17 voitures agglutinées autour, et de préférence tes voisins directs roulent en vieille caisse au bord de portière blanchi par les flancs de carrosserie qu'il a heurté.

B- Lorsque tu vas chercher un caddie, tu tombes forcément sur celui ou le zorro ne rentre pas, ou rentre mais ne libère pas l'antivol, ou alors tout se passe bien mais tu as hérité d'un boiteux dont la quatrième roue vit une vie indépendante de ses soeurs ce qui te donne une trajectoire incertaine.

B Bis- Tout se passe bien stadire que le caddie est neuf, les roulement de roues sont neufs, le merdier roule aussi bien que la Bentley que tes parents t'ont offert pour ton bac MAIS de toute façon ce putain de parking est en pente et tu pousses le chariot de traviole et tu sais que ça va être bien pire quand tu reviendras avec un chariot plein que tu bloqueras avec le pied pendant que tu remplis le coffre.
Ce qui te donne l'air con avec un grand écart improbable.


...c'est là que j'ai eu l'idée qui me rendra riche et célèbre.

Je vais inventer des caddies qui se libèrent avec un biffeton de 500 euros.

Finie la fréquentation des Golf Diesel 230 000 km qui viennent te niquer le pare choc, finies le vielle feuilles de poireau partiellement écrasées sur le grillage du fond de chariot qui impriment leur jus vert sur tes sacs, les riches ne mangent pas de poireau, et puis quoi encore ?

Cette promiscuité est chiante.
Ou alors je réinvente le concept des porteurs, ça serait sympa et exotique: au lieu des caddies tu parques des boys sous l’abri et puis c'est raccord avec les opérations spéciales.
Semaine de l'Afrique: cracs des Congolais qui se baladent derrière toi en portant tes courses et en chantant

- Ouaoundééé gouloumokadèèèèè
- Silence les porteurs! , Mauricette, on a pensé à prendre du café?
- Oui c'est bon
- Bon vous pouvez reprendre

- Galaloooo boulouméééééé .....

Ou alors la semaine de Noel: des sherpas etc etc.

Hein?  Désolé





Go Nuts!